La loi Pacte du 22 mai 2019 a ouvert une voie inédite dans le monde des affaires : l’entreprise a dorénavant la possibilité d’affirmer juridiquement -et donc publiquement- que le profit n’est pas sa finalité unique, mais un moyen au service d’une mission partagée avec ses différentes parties prenantes : salariés, clients et partenaires. « Nous franchissons aujourd’hui une nouvelle étape dans la construction de Syntagme en choisissant le statut d’Entreprise à mission et en plaçant la recherche d’un impact positif au coeur de notre modèle », revendique Erick Roux de Bézieux PDG de l’agence.

Le syntagme est étymologiquement un assemblage de signes formant un ensemble cohérent. Adapté au monde de l’entreprise ou de la vie en société, le syntagme crée une communauté composée de femmes et d’hommes qui, chacun, sont porteurs d’une histoire. Il induit les notions d’interdépendance et d’équilibre entre les personnes par des communications performantes. Notre entreprise, Syntagme, communication & influence, a choisi de matérialiser cette recherche d’équilibre par un engagement fort, notre raison d’être, désormais inscrite dans nos statuts :

« Permettre à chacun de nos collaborateurs d’être entrepreneur d’un monde en mutation et contribuer à construire une société plus respectueuse de l’Homme, du vivant et de la planète. C’est pour nous une raison d’être, mais surtout une raison d’agir… »

Syntagme est ainsi la seconde entreprise de la Métropole de Lyon et première agence de communication en région à choisir ce nouveau statut.

« La loi Pacte nous offre la possibilité de mettre en cohérence ce qu’est Syntagme au quotidien avec ses statuts au travers d’une raison d’être, une raison d’agir, et cinq grands objectifs sociaux et environnementaux. La raison d’être donne du sens à cette forme de contrat moral qui lie notre équipe autour d’une activité économique. Inscrite dans nos statuts, la raison d’être devient alors un puissant révélateur de notre volonté d’être une entreprise engagée au quotidien » estime Erick Roux de Bézieux, PDG de Syntagme.

« Le PDG de la Maif, l’une des premières entreprises à mission en France, a parfaitement synthétisé la démarche dans un livre, “L’entreprise du XXIe siècle sera politique ou ne sera plus” paru en juin dernier, note David Kimelfeld, directeur associé de Syntagme. Notre démarche est éminemment politique car elle revendique que les entrepreneurs ont un rôle militant à jouer dans l’évolution du monde qui les entoure. Par ailleurs, ce choix du statut d’Entreprise à mission est une étape majeure dans l’évolution de Syntagme qui, depuis plusieurs années, cultive un réel projet d’entreprise responsable et engagée. Nous sommes d’ailleurs particulièrement fiers d’être l’une des toutes premières Entreprises à mission de la Métropole de Lyon et l’une des premières agences de communication, si ce n’est la première, de France à choisir cet engagement. »

Syntagme cultive un fort engagement RSE depuis des années, au travers, par exemple, de son soutien au monde associatif au service des plus faibles (Sporting Club de Lyon avec « Ton métier c’est ton but », HUGO ! contre le harcèlement à l’école, Les enfants d’abord, le Réseau Entreprendre…) comme son engagement en pro-bono aux côtés de structures de l’Economie Sociale et Solidaire comme Léo Lagrange, des Chambres régionales de l’ESS ou encore sa participation à l’initiative Time for the Planet dont elle est l’un des actionnaires.

Un comité de mission, composé de collaborateurs volontaires, est chargé du suivi annuel de la mission. Aude Samain, directrice artistique, préside ce comité. « À l’image de nos valeurs et engagements personnels, nous souhaitons que notre entreprise, Syntagme, s’engage toujours plus pour le respect de l’environnement et des personnes. Prendre nos décisions en conscience nous conduira vers des comportements plus responsables collectivement. Notre rôle est d’inscrire au quotidien ces objectifs dans les actions de Syntagme et d’en suivre la réalisation. »